Insertion

L'insertion via l'emploi

Un jeune homme et une jeune femme travaillent dans un parterre de plantes.

© AdobeStock

Le Département vient de lancer en concertation avec les partenaires concernés, le nouveau programme départemental d'insertion par l'emploi. Chef de file de la solidarité et des politiques d’insertion, agit au quotidien pour faciliter l’insertion sociale et professionnelle des publics les plus fragiles, lever les freins à l’emploi et créer de nouvelles opportunités pour favoriser le retour à l’emploi durable des allocataires du rSa.

À travers ce nouveau plan d’action sur cinq ans, il réaffirme son engagement au service des populations que les accidents de la vie, l’isolement, les problèmes de santé, le défaut de formation ou de qualification ont pu fragiliser.

La politique d’insertion et de l’emploi a toujours été une priorité pour le Département de la Haute-Savoie, qui mobilise des moyens importants. Avec un budget consacré à l’insertion
de plus de 58 M€ en 2019, le Département maintient un effort budgétaire significatif puisque les dépenses d’insertion représentent près de 15% de la dépense consacrée à l’allocation, ce ratio étant élevé par rapport à de nombreux Départements.

Aujourd’hui, le Département de la Haute-Savoie continue et étend ses efforts afin que les publics les plus fragiles puissent accéder ou retourner à l’emploi ou tout simplement
qu’ils puissent s’insérer au mieux sur le plan social, de l’accès aux droits, de l’exercice de la vie citoyenne. 

L’élaboration du nouveau PDIE, qui a mobilisé l’ensemble des acteurs de l’insertion pendant plusieurs mois, permet de renforcer les partenariats afin de conjuguer au mieux les compétences, les moyens de l’ensemble des institutions que sont l’État, la Région, et les acteurs concourant à l’insertion des publics les plus fragiles : la CAF, l’ARS, Pôle Emploi mais aussi les acteurs représentant le monde économique pour agir sur tous les leviers facilitant l’insertion. 

  • Programme départemental d’insertion par l’emploi 2019-2023 :

L’objectif que s’est fixé le Département est de "favoriser l’insertion dynamique par l’emploi". Il se traduit dans 6 grands axes déclinés en 12 actions phare et 28 objectifs, dont voici une sélection. 

Axe 1 - Prévenir les difficultés 

- Consolider la mission de contrôle de la situation des bénéficiaires du rSa afin de prévenir et détecter la fraude, éviter les indus et ainsi garantir le juste droit,

- Créer un service social digital apportant une réponse de premier niveau aux usagers et facilitant ainsi l’accès aux droits et l’orientation vers le bon service.

Axe 2 - Construire des parcours vers et dans l’emploi

- Constituer un réseau d’employeurs volontaires et mettre en place un système de tutorat pour sécuriser les recrutements et la consolidation dans l’emploi,

- Mettre en place un dispositif expérimental pour autoriser le cumul du rSa avec les revenus d’activité saisonniers.

Axe 3 - Renforcer et personnaliser l’accompagnement

- Déployer les équipes dédiées à l’accompagnement et au suivi du parcours des bénéficiaires du rSa.

Axe 4 - Outiller les professionnels 

- Développer un portail collaboratif pour mieux faire circuler l’offre d’insertion. Chaque acteur pourra renseigner l’offre d’emploi et d’insertion qu’il propose. Ce site permettra d’identifier une offre selon le profil de l’allocataire (âge, situation familiale…) et le type de difficultés rencontrées (mobilité, logement, mode de garde, santé…).

Axe 5 : Adapter les outils d’insertion à la réalité des publics

- Créer une plateforme Mobilité, support du déploiement de nouvelles solutions de mobilité, encourageant l’innovation et favorisant le développement de modes de déplacement adéquats, pour les publics les plus éloignés (nouvelle action).

Axe 6 : Renforcer la gouvernance partenariale de la politique d’insertion 

- Mettre en place un comité de pilotage partenarial au plan départemental et des groupes projets thématiques

Des personnes prennent la parole devant du public.

Lundi 18 novembre, Christian Monteil, Président du Département, et Françoise Camusso, 1ère Vice-présidente déléguée à l'Action sociale, la Prévention, l'Insertion, la Santé et au Logement social, ont présenté le nouveau Programme départemental d’insertion par l’emploi de Haute-Savoie pour la période 2019-2023, à l’ensemble de leurs partenaires et acteurs locaux.

  • Contexte socio-économique

Le contexte socio-économique s’est amélioré depuis la fin de la crise. La Haute-Savoie figure aujourd’hui parmi les départements avec le plus faible taux de chômage (6,4% début 2019, soit moins 0,9 point en 4 ans) et un nombre d’allocataires du rSa relativement contenu (un peu moins de 8 000). En 2017, le rSa concerne 1,8% de la population en Haute-Savoie
contre 5,8% au plan national. Ce chiffre est le plus faible de France.

Cependant la bonne santé générale du territoire ainsi que sa proximité avec la Suisse ont des conséquences importantes sur le coût de la vie, ce qui accroit les inégalités et rend le quotidien difficile pour les personnes les plus précaires, notamment en ce qui concerne l’accès au logement. Près de 75 000 Haut-Savoyards, soit 9,2% de la population, vit sous le
seuil de pauvreté. Avec des secteurs d’activités particulièrement en tension (l’hôtellerie-restauration, les services d'aide à la personne et l’industrie notamment), il existe un enjeu de rapprochement entre l’offre et la demande d’emploi. L’enjeu est d’accompagner la montée en compétence des personnes les plus éloignées de l’emploi.

Les chiffres clés du RSA en Haute-Savoie (2019)

La Haute-Savoie compte 8 000 allocataires du RSA, ce qui représente : 

  • 1,8 % de la population
  • 19 % ont moins de 30 ans
  • 27 % ont plus de 50 ans
  • 52 % bénéficiaires depuis plus de 2 ans
  • 14 722 personnes couvertes par le RSA (allocataire, conjoints et enfants)

Au 3e trimestre 2019, le département recense 6,2% de chômeurs.

  • Un bilan positif du précédent PDIE

Le bilan du précédent PDIE est positif. En Haute-Savoie, la quasi-totalité des publics sont orientés après l’instruction de leurs droits, alors qu’en moyenne, en France métropolitaine, près de 20% des publics ne le sont pas. L’offre d’insertion est riche et diversifiée que ce soit en matière de mobilité, de mode de garde des enfants, de lutte contre l’isolement social, en faveur de la santé, ou dans le cadre de l’Insertion par l’Activité Économique. De plus, le Département a mis en place une dynamique territoriale forte qui s’inscrit au plus près des territoires et est débattue dans le cadre de 4 Commissions Locales d’Insertion par l’Emploi (CLIE) qui associent les partenaires clés de l’insertion du territoire, et permettent d’ajuster l’offre d’insertion aux besoins des publics.